Algerie, ses enfants, sa force

L’être ne peut se réaliser que dans son environnement naturel qui est son propre pays d’origine.


Le malaise ressenti, souvent exprimé d’une manière forte et bruyante par ce qu’on appelle à tort ou à raison les Fronco-Algériens ainsi que l’engouement suscité par les résultats de l’équipe nationale composée pour la plus part d’entre eux de cette frange de population au sein de notre émigration, en sont une véritable illustration.


C’est pour cela que j’ai vu opportun de lancer un débat pour voir ensemble comment et quels seraient les préalables quand à leur éventuel retour dans leur pays d’origine, ou du moins pour l’instant, comment stopper cette hémorragie qui vide le pays de sa substance et permettre à cette Algérie de garder tous ses senses de drainer un jour ce formidable potentiel.
c’est avec des idées simples qu’on avance.

 « Tout ce que tu sèmes en dehors de ton pays n’est ni à toi ni à tes enfants »
                               (proverbe bien de chez nous)

Commentaires

  1. Admin dit :

    Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour effacer un commentaire, connectez-vous, et affichez les commentaires des articleq. Vous trouverez alors l’option permettant de les modifier ou les effacer.

Laisser un commentaire

jaime ma France |
Les délibérations du consei... |
PCF Bretagne : la campagne ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Conseil Consultatif des Cit...
| La 2ème partie du blog de m...
| renouveau conservateur